En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

La psychanalyse



      La psychanalyse est un mode de traitement par la parole des troubles de la personnalité tels que l'angoisse, la dépression, les difficultés relationnelles de tout ordre et le mal de vivre en général. Elle permet de mieux comprendre les causes des symptômes et de mieux saisir pourquoi des situations se répètent et occasionnent un sentiment d’échec.Freud photo.jpg

     La particularité de l’analyse tient à l’hypothèse freudienne de l’inconscient, au rôle du refoulement dans la formation des symptômes, à l’importance d’un traitement par la parole, l’association libre, le recours à l’interprétation. Plus précisément, c’est une méthode d’investigation de l’inconscient grâce à l’analyse des rêves, des lapsus et des actes manqués, à la remémoration et l’analyse des souvenirs infantiles. Elle dénoue ainsi progressivement les inhibitions, les symptômes et les angoisses, et nous libère de nos souffrances psychiques.

     L’analyste écoute essentiellement les associations de langage du patient (ou analysant) pour les interpréter ; il lui propose alors un nouvel éclairage qui peut lui permettre de comprendre l'origine de ses difficultés et de mieux gérer sa vie. Toute psychanalyse passe aussi par une analyse du transfert, c’est-à-dire du lien inconscient qui unit l’analyste et les analysants.

     Freud a rencontré dans ses cures ces difficultés auxquelles se confrontent tout sujet, lorsqu’il vient à buter contre ce qu’il appellera le « roc de la castration » (Lacan, lui, parlera de « sujet barré »). Le savoir freudien n’est pas réductible à un corps de doctrine clos et définitivement constitué. Fondé sur une expérience qui se répète à chaque cure dans sa singularité, ce savoir fait l’objet non seulement d’une solide formation théorique, mais surtout d’une transmission, d’un savoir-être qui s’accomplit dans le cadre d’une longue analyse, puis s’approfondit en analyse de contrôle lorsque l’analysant, le cas échéant, décide de devenir lui-même analyste.
     L’enseignement de Lacan a permis de relire Freud, de mettre à l’épreuve les concepts de la doctrine analytique, d’en comprendre la genèse et d’apprécier à leur juste valeur les développements, remaniements ou déviations qui en ont été proposés.

jacques-lacan photo.jpg     La psychanalyse n'a pas de statut officiel et la pratique du métier n'est pas réglementée en France. La seule véritable exigence est d'avoir suivi une cure analytique de plusieurs séances par semaine sur plusieurs années et de travailler, au moins pendant un certain nombre d’années, sous la responsabilité d'un collègue expérimenté (en supervision). Car la psychanalyse est une transmission : la pratique de l’écoute des formations de l’inconscient se transmet au cours de la cure analytique ; celle-ci ne s’apprend donc pas à l’école ou à l’Université, bien qu’une telle formation théorique s’avère finalement,  elle aussi, indispensable à la conduite de la cure. Celle-ci s’effectue soit en face à face, soit sur le divan, et selon un rythme variable, le plus souvent une à deux séances par semaine. Les conditions sont fixées en début de travail et sont conformes au code de déontologie de la profession.



 

La psychanalyse à Paris 4ème

 

Psychanalyse,

Psychologie analytique,

Soutien psychologique    
                 

Adultes / Ados

 

Me contacter